Appel aux contributions: Beyond disegno? The emergence of independent drawings in Germany and Italy in the 15th and 16th century

Florence, Kunsthistorisches Institut, Max-Planck-Institut 3 – 5 March 2016
Deadline for submissions: 
10.8.2015 to Daniela Bohde (bohde@kunst.uni-frankfurt.de)kunst

Disegno has received great attentionfrom art-historical scholarship for several decades now. Itssignificance for the art of the Italian Renaissance and for the system of the arts right up to the modern era is indisputable. But artistic developments outside the sphere of disegno easily escape our notice. This isparticularly true of independent or finished drawings. Thus it was barely registered that independent drawings were produced in large numbers in Germany after 1500, but remained the exception in Italy. We would expect this situation to be the other way round, given the highly developed culture of drawing in Italy, where artists worked with distinct graphic media and types of drawing. Drawings were collected, and practical aids such as cartoons were exhibited in public and, in the case of Michelangelo, proclaimed the “scuola del mondo”. Yet drawings were situated almost exclusively within the working process and – despite the heightened appreciation of disegno – were understood as a preparatory medium that was ultimately just a means to an end. Continuer la lecture

Appel aux contributions: International Symposium, Words for theory, words for practice: Forms, Uses, Issues in Early Modern artistic Lexicography

Montpellier (France), June 15th-17th 2016
Deadline: Oct 15, 2015
LexArt – ERC <www.lexart.fr> (AdG 2012 n°323761)

In theImmagine prospect of the circulation of concepts and practices and the permeability of artistic boundaries, the project LexArt – Words of art: the Rise of a terminology (1600-1750) which began in April 2013, studies the development of artistic vocabulary in the seventeenth-century, beginning with the Italian vocabulary of the great foundational texts, and how it transforms in the first part of the eighteenth-century among North European theorists in relation with artistic practices in France, Germany, England and the Netherlands. Words are agents in the circulation of concepts, and turn out to be a significant site of experimentation, dissemination, transfers and networks across artistic communities in early modern Europe. Though the chronological and geographical boundaries, as well as the scope of the LexArt project itself are defined precisely, the purpose of this symposium is the necessary confrontation with other patterns from a methodological and conceptual perspective, and the extending of precise themes in order to provide a theoretical as well as concrete framework for the tools being developed by the LexArt project, namely the database (web application with interface under development), and the Encyclopedic Dictionary of artistic Terminology (in preparation) which are both based on publication of specific and targeted sources. This symposium proposes various directions and fields of research through interdisciplinary and related approaches, to better grasp and define the forms, uses and issues of early modern artistic theory.  Continuer la lecture

Ilaria Andreoli et le défi de la génétique artistique

Propos recueillis par Alice Legé

Ilaria Andreoli est docteur en histoire de l’art moderne, elle enseigne l’Histoire et techniques de l’illustration à l’Université de Caen, au sein du master en Éditions et mémoire des textes.

Ilaria Andreoli, Exercices furieux, 2013

Ilaria Andreoli, Exercises furieux, 2013

Membre de l’équipe d’Histoire de l’art, processus de création et genèse de l’œuvre de l’ITEM, elle est spécialisée en histoire de la gravure et de l’illustration du livre à la Renaissance. Après une maîtrise en Histoire de l’art moderne, un diplôme de spécialisation en Histoire de l’art médiévale et moderne à l’Université de Gênes et un DEA en Histoire moderne de l’Université Lumière Lyon 2, elle a soutenu une thèse codirigée par l’Université de Lyon et l’Université Ca’ Foscari de Venise.
Grâce à de nombreuses bourses de recherche en Europe et aux États-Unis (dont celles de la Ville de Paris, de l’Houghton Library et de Villa i Tatti de l’Université de Harvard ou celle du Centro Vittore Branca de la Fondazione Cini de Venise) elle a pu étudier et rassembler un important corpus à propos du passage du manuscrit à l’imprimé, de la relation entre le texte et l’image, ou encore de la circulation en Europe des modèles dans la xylographie dans le premier siècle de l’imprimerie. Elle a partiellement exploité ce corpus dans ses nombreux articles.

Continuer la lecture

Autour de DIGA, rencontre avec Pierre-Marc de Biasi

Propos recueillis par Alice Legé

PMdB

Pierre-Marc de Biasi, équipe d’histoire de l’art (ITEM)

Spécialisé en génétique littéraire et auteur de nombreux textes théoriques sur l’analyse des manuscrits modernes et la genèse de l’œuvre, Pierre-Marc de Biasi est un des principaux promoteurs du projet de Données internationales de génétique artistique (DIGA). Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et de l’École des Beaux-arts de Paris, il est directeur de recherche CNRS à l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM), laboratoire qu’il a dirigé entre 2006 et 2013. Outre ses activités de recherche, Pierre-Marc de Biasi s’occupe également d’édition (notamment en dirigeant plusieurs collections chez CNRS éditions), de radio (France Culture comme producteur délégué), de cinéma et de télévision (comme scénariste), tout en poursuivant son travail de plasticien (50 expositions, 7 commandes publiques depuis 1980).
Suite à une récente réunion où nous l’interrogions sur son itinéraire scientifique, nous vous proposons aujourd’hui quelques extraits d’une discussion sur les enjeux de la base DIGA, à travers lesquels Pierre-Marc de Biasi nous fait partager ses impressions, ses espoirs et ses attentes.

Continuer la lecture

La génétique artistique appliquée au Moyen Age, avec Anne Ritz-Guilbert

Propos recueillis par Juliette Eyméoud

ARG-drôleriesgothiques

Mardi 9 juin 2015, nous rencontrons Anne Ritz-Guilbert, chercheur permanent à l’École du Louvre et membre de l’équipe Génétique Artistique de l’ITEM.

Médiéviste et spécialiste de la collection Gaignières, elle nous parle des liens entre Moyen Age et génétique artistique, ainsi que de ses attentes vis-à-vis du projet DIGA.

Continuer la lecture

Appel aux contributions (University of Edinburgh)

Chers collègues, nous vous soumettons un nouveau appel aux contributions sur le thème du dessin, publié par l’Association of Art Historians d’Édimbourg:

Annual Conference and Bookfair, University of Edinburgh
07 – 09 April 2016
Style as History: Self-reflective moments in drawingedinburgh-old-college-law-school

Continuer la lecture

Appel aux contributions (Université de Basel)

unibaselSuivant un conseil d’Ilaria Andreoli, nous vous signalons un intéressant appel aux contributions publié par l’Université de Basel:

“Preparatory drawing, proof print & counterproof – Le matériel graphique de l’artiste”

Universität Basel, June 23 – 25, 2016
Deadline: Jul 15, 2015

Les dessins préparatoires, les épreuves d’essai, les contre-épreuves ainsi que les matrices font partie du matériel de travail de l’artiste. En raison de leur fonction utilitaire, ils ne sont pas considérés, à leur origine, comme des œuvres d’art en soi. Continuer la lecture

La génétique et le dessin avec Eric Pagliano

Le plaisir au dessin, exposition au musée des Beaux Arts de Lyon du 12 octobre 2007 au 14 janvier 2008 par Eric Pagliano, Sylvie Ramond et Jean-Luc Nancy commissaires d'expositions

Le plaisir au dessin, exposition au musée des Beaux Arts de Lyon du 12 octobre 2007 au 14 janvier 2008 par Eric Pagliano, Sylvie Ramond et Jean-Luc Nancy commissaires d’expositions

Par Marion Herbaut 

Lundi 8 juin 2015, nous rencontrons Eric Pagliano, conservateur au C2RMF, connaisseur et membre de l’équipe Histoire de l’art. Processus de création et genèse de l’oeuvre de l’ITEM.

Il étudie le dessin depuis plus de quinze ans. Après sa formation à l’INP, il est nommé conservateur au Musée des Beaux Arts d’Orléans. Il étudie et inventorie le fond de dessins italiens légué en 1922 par Paul Fourché. En 2003 il organise l’exposition De Venise à Palerme : dessins italiens du musée des beaux-arts d’Orléans avec plus de quatre cent dessins ainsi que Plis et drapés dans les dessins français des XVIIeme et XVIIIème siècles du musée des beaux-arts d’Orléans en 2005.

Continuer la lecture

La génétique photographique : bibliographie indicative proposée par Monique Sicard

Capture d’écran 2015-06-26 à 11.45.55

Manuel Bonnet, Jean-Louis Marignier, Niepce, correspondance et papiers, Tome I et II, Editions Maison Nicephore Niepce, 2003

Bibliographie indicative conseillée par Monique Sicard:
Textes réunis et présentés par Monique Sicard, Genesis, revue internationale de critique génétique de l’ITEM, numéro 40, Editions Presses de l’Université Paris Sorbonne, 2015

Monique Sicard, « Photographie : quel récit des origines ? » in Jean-Pierre Montier, Liliane Louvel, Danièle Méaux, Philipe Ortel, Littérature et photographie, Editions Presses Universitaires de Rennes, 2008
Sous la direction de Anne Cartier-Bresson, Le vocabulaire technique de la photographie, Editions Marval Paris Musées, 2008

Continuer la lecture

Autour des concepts de la base DIGA avec Monique Sicard

Propos rapportés par Marion Herbaut

Mercredi 27 mai 2015, nous rencontrons Monique Sicard pour échanger quelques propos sur la génétique photographique et sa place dans le projet DIGA.

Nous passons en revue la quarantaine de concepts présents à ce jour dans la base DIGA pour les analyser sous l’angle de la génétique des arts visuels. Devant notre inquiétude de tomber dans une recherche généraliste en histoire de l’art et de nous éloigner du processus de création, Monique Sicard nous rappelle que la génétique implique un regard très attentif porté sur des termes qui n’apparaissent pas spontanément comme des éléments génétiques mais qui, cependant, sont des outils notionnels porteurs d’une dynamique génétique qu’ile st possible de faire resurgir.

Continuer la lecture

La génétique artistique et photographique, compte rendu de l’entretien avec Monique Sicard

Genesis, 40, 2015, Photo-graphies, textes réunis et présentés par Monique Sicard

Genesis, 40, 2015, Photo-graphies, textes réunis et présentés par Monique Sicard

Propos rapportés de l’entretien par Marion Herbaut

Mercredi 27 mai 2015, nous rencontrons Monique Sicard pour échanger quelques propos sur la génétique photographique et sa place dans le projet DIGA.

Monique Sicard est chercheur au CNRS et responsable de l’équipe de recherche Genèse des arts visuels (photographie et cinéma) à l’ITEM. Elle partage avec nous son parcours : ancienne élève de l’ENS, agrégée de l’Université, elle a soutenu une thèse de Lettres et Sciences Humaines mention Philosophie :  « L’image comme preuve : essai critique sur les relations entre images et science ». De ses expériences dans la muséographie et le cinéma, elle garde des compétences pratiques complémentaires de son travail de recherche actuel.

Qu’est ce que la génétique des arts visuels ?
Continuer la lecture

Le projet DIGA: entretien avec Lizzie Boubli

Par Alice Legé

Boubli-Lizzie-L-atelier-Du-Dessin-Italien-A-La-Renaissance-Variante-Et-Variation-Livre-894456715_ML

Lizzie Boubli, L’atelier du dessin italien à la Renaissance, Paris, CNRS Editions, 2003

Nous rencontrons aujourd’hui Lizzie Boubli, historien de l’art, chargée de recherche au CNRS et auteur de L’atelier du dessin italien à la Renaissance. Variante et Variation, elle est spécialisée en peinture et dessin du XVème et XVIème siècle, et plus particulièrement dans les dessins italiens, espagnols et allemands. Son dernier ouvrage, touchant le thème de l’invention de l’esquisse à la Renaissance, paraîtra en 2016.

Au sein du projet DIGA, la réunion d’aujourd’hui donne à Lizzie Boubli la possibilité de nous offrir son apport, en nous aidant à enrichir les contenus de la base de données de génétique artistique avec son expertise. Continuer la lecture

ITEM, Équipe « Histoire de l’art: processus de création et genèse de l’œuvre », compte-rendu de la réunion du 14 avril 2015, à l’ENSBA

Par Pierre-Marc De Biasi et Richard Walter

Sujets traités :
1) Exposé d’Eric Pagliano, qui présent une intervention intitulée: Commencer / Comment c’est “Se servir des idées d’autrui” (Armenini) et les modifier.
2)  Intervention de Dominique de Font-Réaulx, du Musée Delacroix de Paris. Continuer la lecture

ITEM, Équipe « Histoire de l’art: processus de création et genèse de l’œuvre », compte-rendu de la réunion du 30 janvier 2015, à l’ENSBA

Par Ilaria Andreoli et Pierre-Marc De Biasi

Sujets traités:
1) La Genèse du titre
2) Présentation de deux nouveaux ouvrages
3) Observatoire du titre

Continuer la lecture