Archives par étiquette : Séminaire

L’œuvre d’art dans sa matérialité, séminaire au Centre allemand d’histoire de l’art

La dernière journée du séminaire « Autorités de l’histoire de l’art, du réalisme au réel », organisé avec Mathilde Arnoux, Clément Layet et Lena Baader au Centre allemand d’histoire de l’art, a lieu le 16 décembre 2016, de 14h à 18h. Une première partie (14h-16h), composée de trois interventions, est consacrée au thème suivant : « L’oeuvre d’art dans sa matérialité : actualité des recherches », puis une seconde partie (16h-18h) laisse place à la présentation des travaux des étudiants et à une discussion sur ce séminaire.

Voici les sujets des trois interventions :

– François-René Martin, « Le retable d’Issenheim de Grünewald, histoire matérielle et restauration »

-Frédérique Desbuissons, « Les actualisations de L’atelier de Gustave Courbet »

– Bénédicte Trémolières, « Éléments pour une histoire matérielle de l’impressionnisme : la série des Cathédrales de Claude Monet »

Séminaire Anthropologie comparée de l’esquisse, 2016-2017

Anthropologie comparée de l’esquisse. Pratiques, esthétiques et  circulations  des dessins,  plans, ébauches

Musée du quai Branly – EHESS, dans le cadre du pôle « création et processus créatifs » du LabexCAP.

Coordination : Yolaine Escande, Denis Vidal

« L’étude des dessins et des esquisses a été menée le plus souvent dans un cadre  occidental, intéressant en priorité les historiens de l’art, de l’architecture, ou le domaine esthétique. Notre approche se voudrait différente. Nous entendons, d’une part, ouvrir largement l’enquête, en examinant le rôle et le sens que prennent dessins, plans et ébauches dans différentes cultures et civilisations (Chine et Asie du Sud, en particulier) et comment ils circulent entre ces dernières.  Mais nous voudrions aussi commencer à fonder une anthropologie comparée de l’esquisse, en mettant en évidence les formes très diverses que cette dernière peut prendre selon les domaines et les contextes où on en étudie le sens et la pratique. On s’intéressera ainsi, aussi bien, aux formes graphiques de l’esquisse (tracés, brouillons, plans, dessins, schémas, etc.) qu’à toutes les autres  modalités que cette dernière peut prendre (maquettes, prototypes, ébauches, gabarits, animations, simulations, etc.) et dont l’étude est souvent restée confinée, jusqu’alors, à  des cercles très spécialisés. »

Programme et renseignements

Colloque « La génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus » (2 – 9 septembre 2010)

On vous signale la présentation en ligne du colloque « Génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus », qui s’est tenu à Cerisy en 2010 (2 – 9 septembre) et dont les actes vont bientôt être publiés.

Accéder au programme

Interventions intéressant notre domaine de recherche :

  • Pierre-Marc de BIASI: Une discipline à vocation transversale: la génétique comme science des processus
  • Ségolène LE MEN: Illustration et génétique: texte, image et intermédialité
  • Cédric LESEC: Processus de représentation de l’image de l’artiste. Étude de cas entre textes et photographies
  • Olfa MEZIOU BACCOUR: Le style… pour une approche génétique de l’architecture
  • Atsushi MIURA: Séparation et résonance: peinture et écriture en Occident et en Extrême-Orient
  • Monique SICARD: Pour une approche génétique de la photographie
  • Ximena VENGOECHEA: Matisse et l’origine

Journées d’études à Venise, 3 – 6 octobre 2016

La Fondation Cini (Venise) a accueilli l’équipe « Histoire de l’Art » de l’ITEM pour un séjour d’études, du 3 au 6 octobre 2016. Cette première réunion de l’année universitaire 2016 – 2017 était l’occasion de tirer un bilan de l’évolution des différents projets ainsi que de planifier les travaux pour l’année à venir.

Ordres du jour :

– Publications et colloques en préparation

– Avenir de la base de données DIGA

– Organisation d’un séminaire de travail pour l’année 2016-2017

Le sujet principal du séminaire était de faire le point sur le projet de dictionnaire de génétique artistique. Associant définitions et études de cas, il étudiera une sélection de notions clés pour l’étude génétique, propres aux différents domaines des arts-plastiques (arts graphiques, peinture, sculpture, architecture, photographie). Il pourra être considéré comme un extrait significatif de la base DIGA, dont le développement se poursuit indépendamment.

On rappelle à cette occasion le projet de colloque international sur l’esquisse, prévu pour 2018. À venir également, la publication des actes du colloque de 2010 (La génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus). On signale en outre la publication imminente de l’ouvrage de Lizzie Boubli consacré à l’esquisse (CNRS Éditions).

Liste des participants : Ilaria Andreoli, Gabrielle Andries, Pierre-Marc De Biasi, Lizzie Boubli, Pascale Cugy, Marianne Jakobi, Ségolène Le Men, François-René Martin, Éric Pagliano, Floriane Philippe, Richard Walter.