Génétique éditoriale de la première modernité – « Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité : enjeux, méthodes et outils »

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

Nous avons le plaisir de vous annoncer un nouveau séminaire. Sa thématique peut intéresser toutes celles et tous ceux qui sont sensibles aux problématiques d’édition numérique de corpus complexes.

Il est organisé à l’ITEM par Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, IUF) et Richard Walter (ITEM) :
Génétique éditoriale de la première modernité
« Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité : enjeux, méthodes et outils » Continuer la lecture

Pascale Cugy

Nous portons à votre attention certaines publications de notre collègue, Pascale Cugy, intéressant notre champ d’études.

  • « Variations européennes autour des gravures de mode parisiennes. Commerce, copies et adaptations d’images d’habits sous le règne du Roi-Soleil », Studiolo, n° 13, à paraître en décembre 2016.
  • « À propos de la fabrication des “bonnarts”. Notes sur le recueil Masson de l’École nationale supérieure des beaux-arts (Mas. 1295, vers 1702-1711) », Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 13, 2015, p. 79-88.
  • « The Album Elye in the Louvre : Claude Simpol, Matthieu Elye, Bernard Picart, and Jean Mariette » (en collab. avec Barbara Brejon de Lavergnée), Master Drawings, vol. 51, n° 4, 2013, p. 451-470.
  • « L’homme-livre et le médecin. Évolution du dessin d’une gravure demi-fine publiée par Nicolas Ier de Larmessin », Nouvelles de l’estampe, n° 244, automne 2013, p. 4-18.

Liste des publications_de Pascale_Cugy

Continuer la lecture

Da Parigi a Venezia. La biblioteca d’incunaboli e cinquecentine figurati veneziani di Victor Masséna, principe di Essling.

Nous avons le plaisir de vous annoncer cette conférence de notre collègue Ilaria Andreoli à la Fondation Cini (Venise) :

 » Da Parigi a Venezia. La biblioteca d’incunaboli e cinquecentine figurati veneziani di Victor Masséna, principe di Essling.

Ilaria Andreoli, vincitrice della borsa di studio in memoria di Bruno Visentini, presenta i risultati della sua ricerca sulla personalità e la biblioteca del principe d’Essling, il cui nucleo veneziano è stato acquisito da Vittorio Cini ed è oggi conservato nel « tesoro » della Manica Lunga.

Parteciperà Giancarlo Petrella, autore del volume À la chasse au bonheur: i libri ritrovati di Renzo Bonfiglioli e altri episodi di storia del collezionismo italiano del Novecento, Firenze, Olschki, 2016.

Venezia, Isola di San Giorgio Maggiore, Sala Barbantini
11 novembre 2016, ore 17 « 

Colloque « La génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus » (2 – 9 septembre 2010)

On vous signale la présentation en ligne du colloque « Génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus », qui s’est tenu à Cerisy en 2010 (2 – 9 septembre) et dont les actes vont bientôt être publiés.

Accéder au programme

Interventions intéressant notre domaine de recherche :

  • Pierre-Marc de BIASI: Une discipline à vocation transversale: la génétique comme science des processus
  • Ségolène LE MEN: Illustration et génétique: texte, image et intermédialité
  • Cédric LESEC: Processus de représentation de l’image de l’artiste. Étude de cas entre textes et photographies
  • Olfa MEZIOU BACCOUR: Le style… pour une approche génétique de l’architecture
  • Atsushi MIURA: Séparation et résonance: peinture et écriture en Occident et en Extrême-Orient
  • Monique SICARD: Pour une approche génétique de la photographie
  • Ximena VENGOECHEA: Matisse et l’origine

Journées d’études à Venise, 3 – 6 octobre 2016

La Fondation Cini (Venise) a accueilli l’équipe « Histoire de l’Art » de l’ITEM pour un séjour d’études, du 3 au 6 octobre 2016. Cette première réunion de l’année universitaire 2016 – 2017 était l’occasion de tirer un bilan de l’évolution des différents projets ainsi que de planifier les travaux pour l’année à venir.

Ordres du jour :

– Publications et colloques en préparation

– Avenir de la base de données DIGA

– Organisation d’un séminaire de travail pour l’année 2016-2017

Le sujet principal du séminaire était de faire le point sur le projet de dictionnaire de génétique artistique. Associant définitions et études de cas, il étudiera une sélection de notions clés pour l’étude génétique, propres aux différents domaines des arts-plastiques (arts graphiques, peinture, sculpture, architecture, photographie). Il pourra être considéré comme un extrait significatif de la base DIGA, dont le développement se poursuit indépendamment.

On rappelle à cette occasion le projet de colloque international sur l’esquisse, prévu pour 2018. À venir également, la publication des actes du colloque de 2010 (La génétique des textes et des formes : L’œuvre comme processus). On signale en outre la publication imminente de l’ouvrage de Lizzie Boubli consacré à l’esquisse (CNRS Éditions).

Liste des participants : Ilaria Andreoli, Gabrielle Andries, Pierre-Marc De Biasi, Lizzie Boubli, Pascale Cugy, Marianne Jakobi, Ségolène Le Men, François-René Martin, Éric Pagliano, Floriane Philippe, Richard Walter.

Site internet et base de données sur les critiques d’art

On nous communique :

<<<

Catherine Méneux, maître de conférences à l’Université Panthéon-Sorbonne en
histoire de l’art du XIXe et moi-même, maître de conférences en histoire de
l’art du XXe dans la même université, avons initié il y a maintenant trois ans
un important programme de recherches sur la critique d’art. Ce programme de
recherche, intitulé « Bibliographies de critiques d’art francophones des années
1880 à l’Entre-deux-guerres », financé par le PRES HeSam, le Labex CAP et
l’Université Paris 1, a pour but la mise en ligne de bibliographies d’auteurs
ayant pratiqué la critique d’art en langue française, afin de mettre en valeur
des documents à l’intérêt scientifique indéniable, matériel essentiel aux
chercheurs mais le plus souvent non publié.
Le projet, interdisciplinaire (peinture, sculpture ou gravure mais aussi arts
décoratifs, architecture, cinéma ou photographie), comporte deux volets : un
site avec un accès par nom d’auteurs et une base de données dans laquelle
seront référencées toutes les bibliographies primaires. Pour chaque auteur, il
sera possible de télécharger trois documents sous forme de .pdf : la
bibliographie primaire du critique, la littérature secondaire, et les sources
d’archives.
Afin de construire ce site et cette base de données, nous avons étroitement
travaillé avec Orélie Desfriches-Doria et Gerald Kembellec, tous deux maîtres de
conférences en sciences de la communication et de l’information.
Afin de faire connaître le programme à la communauté scientifique puis
d’exploiter intellectuellement les premiers résultats de l’outil numérique,
nous organiserons le 3 février 2017 une journée d’études inaugurale, puis un
colloque international les 18 et 19 mai 2017, colloque dont nous vous joignons
l’appel à communication.

>>>

Appel à communication du colloque
http://hicsa.univ-paris1.fr/page.php?r=3&id=843&lang=fr

Séminaire « Histoire de l’art par l’image »

Dans le cadre du master 2 d’histoire de l’art et d’archéologie (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Les deux thèmes annuels pour 2015-2016 sont Histoire et genèse de l’album (suite) & le musée imaginaire des impressionnistes

Enseignants: Christian Joschke et Ségolène Le Men

Ce séminaire, en continuité avec celui de l’an dernier, abordera la question des rapports entre le texte, l’image et la photographie, au XIXe et au XXe siècle, en s’intéressant à la genèse et à l’histoire de l’album, sous l’angle de l’histoire de l’art et de la critique génétique, ainsi qu’à différents corpus liés aux thèmes de recherche des étudiants. Une séance sera organisée en partenariat avec l’ITEM.

Continuer la lecture

Anthropologie comparée de l’esquisse

Porteurs : Yolaine Escande, Denis Vidal
Partenaires : EHESS, Musée du Quai Branly

Pratiques, esthétiques et circulations des dessins, plans, ébauches

Musée du quai Branly – EHESS

dans le cadre du pôle « création et processus créatifs » du LabexCAP

tous les 2e mercredi du mois – 15h30-17h30 – Musée du quai Branly

programme sur http://labexcap.fr/seminaire/anthropologie-comparee-de-lesquisse/

Pictor in Fabula

Le site Pictor in Fabula (« Traits exemplaires des peintres antiques ») est consultable à cette adresse :
http://www.pictorinfabula.com

« Le site Pictor in fabula présente soixante-dix des « traits exemplaires » les plus illustres de la peinture antique et rassemble les témoignages de leur fortune dans les arts et la littérature européennes, jusqu’à la fin du xviiie siècle pour les textes et jusqu’au xxie siècle pour les œuvres plastiques. « 

Entretien avec Marianne Jakobi autour du projet DIGA

Propos recueillis par Juliette Eyméoud

Lundi 15 juin 2015, nous rencontrons Marianne Jakobi, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et membre de l’équipe Génétique Artistique de l’ITEM. Spécialiste de titrologie, cette chercheuse participe au projet DIGA dont elle nous a parlé dans lors de cette rencontre. 

M. Jakobi, J. Dieudonné, Dubuffet, Editions Perrin, 2007

M. Jakobi, J. Dieudonné, Dubuffet, Editions Perrin, 2007

C’est dans le cadre de son DEA que Marianne Jakobi se confronte, pour la première fois, à la question du titre. À travers l’exemple particulier de Jean Dubuffet, elle s’intéresse au processus d’élaboration des titres. Dubuffet est le seul artiste, avec Picasso, à avoir réalisé un catalogue raisonné de son œuvre, en pratiquant ce qu’il nomme lui-même la titraison. Allocataire monitrice à l’université de Paris 1-Sorbonne, Marianne Jakobi donne alors une nouvelle ampleur à la question des titres en créant une base de données pour répertorier près de 10 000 œuvres de Dubuffet. C’est à cette époque que la génétique artistique intègre et renouvelle son travail de doctorat. Pierre Marc de Biasi et Ségolène Le Men lui proposent alors de codiriger un séminaire de l’Ens, intitulé « La fabrique du titre » ; séminaire dont les conclusions ont été publiées chez Cnrs-Editions en 2012. Continuer la lecture

Titrologie: une nouvelle approche génétique

Par Alice Legé

P.M. de Biasi, M. Jakobi, S. Le Men, La Fabrique du titre, Paris, 2012

P.M. de Biasi, M. Jakobi, S. Le Men, La Fabrique du titre, Paris, 2012

Au sein du projet DIGA, un domaine de recherche voisin de la terminologie critique gagne en visibilité : la Titrologie. L’étude fonctionnelle, structurale et génétique des titres, de leur histoire et de leur attribution apporte des éléments nouveaux à la connaissance des arts plastiques. Parmi les processus de création artistique, le titre constitue une médiation essentielle et mal connue entre l’œuvre, son contexte et sa réception : considéré jusqu’à présent comme il devient aujourd’hui des points de tension majeurs. Qu’en est-il de cette nécessité de nommer l’œuvre ? Comment penser la productivité génétique de ce choc réciproque entre l’écriture et le monde des images ?

Marianne Jakobi et Pierre-Marc de Biasi nous parlent aujourd’hui de cette discipline qui a fait ses premiers pas grâce à leurs travaux : un séminaire de trois ans à l’ENS, des colloques, des journées d’étude et des ouvrages, publiés notamment par CNRS Editions. Continuer la lecture

Appel aux contributions: Beyond disegno? The emergence of independent drawings in Germany and Italy in the 15th and 16th century

Florence, Kunsthistorisches Institut, Max-Planck-Institut 3 – 5 March 2016
Deadline for submissions: 
10.8.2015 to Daniela Bohde (bohde@kunst.uni-frankfurt.de)kunst

Disegno has received great attentionfrom art-historical scholarship for several decades now. Itssignificance for the art of the Italian Renaissance and for the system of the arts right up to the modern era is indisputable. But artistic developments outside the sphere of disegno easily escape our notice. This isparticularly true of independent or finished drawings. Thus it was barely registered that independent drawings were produced in large numbers in Germany after 1500, but remained the exception in Italy. We would expect this situation to be the other way round, given the highly developed culture of drawing in Italy, where artists worked with distinct graphic media and types of drawing. Drawings were collected, and practical aids such as cartoons were exhibited in public and, in the case of Michelangelo, proclaimed the “scuola del mondo”. Yet drawings were situated almost exclusively within the working process and – despite the heightened appreciation of disegno – were understood as a preparatory medium that was ultimately just a means to an end. Continuer la lecture

Appel aux contributions: International Symposium, Words for theory, words for practice: Forms, Uses, Issues in Early Modern artistic Lexicography

Montpellier (France), June 15th-17th 2016
Deadline: Oct 15, 2015
LexArt – ERC <www.lexart.fr> (AdG 2012 n°323761)

In theImmagine prospect of the circulation of concepts and practices and the permeability of artistic boundaries, the project LexArt – Words of art: the Rise of a terminology (1600-1750) which began in April 2013, studies the development of artistic vocabulary in the seventeenth-century, beginning with the Italian vocabulary of the great foundational texts, and how it transforms in the first part of the eighteenth-century among North European theorists in relation with artistic practices in France, Germany, England and the Netherlands. Words are agents in the circulation of concepts, and turn out to be a significant site of experimentation, dissemination, transfers and networks across artistic communities in early modern Europe. Though the chronological and geographical boundaries, as well as the scope of the LexArt project itself are defined precisely, the purpose of this symposium is the necessary confrontation with other patterns from a methodological and conceptual perspective, and the extending of precise themes in order to provide a theoretical as well as concrete framework for the tools being developed by the LexArt project, namely the database (web application with interface under development), and the Encyclopedic Dictionary of artistic Terminology (in preparation) which are both based on publication of specific and targeted sources. This symposium proposes various directions and fields of research through interdisciplinary and related approaches, to better grasp and define the forms, uses and issues of early modern artistic theory.  Continuer la lecture