Archives de catégorie : Concepts traités dans DIGA

Des exemples de traitement de concepts présents dans DIGA : versions provisoires, works in progresse, appels à contributions

Autour des concepts de la base DIGA avec Monique Sicard

Propos rapportés par Marion Herbaut

Mercredi 27 mai 2015, nous rencontrons Monique Sicard pour échanger quelques propos sur la génétique photographique et sa place dans le projet DIGA.

Nous passons en revue la quarantaine de concepts présents à ce jour dans la base DIGA pour les analyser sous l’angle de la génétique des arts visuels. Devant notre inquiétude de tomber dans une recherche généraliste en histoire de l’art et de nous éloigner du processus de création, Monique Sicard nous rappelle que la génétique implique un regard très attentif porté sur des termes qui n’apparaissent pas spontanément comme des éléments génétiques mais qui, cependant, sont des outils notionnels porteurs d’une dynamique génétique qu’ile st possible de faire resurgir.

Continuer la lecture

Liste Martyre – termes et concepts dans la littérature artistique française sur le dessin et la peinture (XVIe-XVIIe siècles)

Etat de septembre 2014

Voici une liste « martyre » de termes et concepts rédigée sur la base d’un dépouillement de quelques études consacrées surtout au dessin et à la littérature artistique française du XVIe et XVIIe siècle.

Les termes indiqués ici, sans aucune prétention à l’exhaustivité, ont le seul but de stimuler le début de nos réflexions. Vos commentaires, suggestions, rajouts, suppressions, etc. sont donc les bienvenus.

Pour faciliter la gestion, merci de répondre avec un message par concept ou par proposition et dans le titre du message, le ou les concepts concernés.

Continuer la lecture

Matériaux pour définir le concept de Schizzo (italien)

Il s’agit d’une image rapidement exécutée, qui ne correspond pas à une technique particulière. En quelques signes graphiques, ou « macchie » en clair‐obscur, l’artiste fixe une première idée, une première «invenzione » que son imagination lui suggère. La signification de notation mnémotechnique, de « noyau » imaginatif qui est caractéristique des schizzi les place à l’origine même du processus artistique, avant l’abbozzo. Sa technique plus élémentaire, plus globale, oppose le schizzo à l’abbozzo, mais l’un et l’autre se trouvent dans le même rapport à l’oeuvre achevée. Entre l’ultime état de celle‐ci et le schizzo le lien n’est jamais rompu.

Continuer la lecture