Marianne Jakobi – Gauguin et Signac

Marianne Jakobi, Gauguin et Signac, Paris, CNRS Editions, 2015.

Marianne Jakobi, Gauguin et Signac, Paris, CNRS Éditions, 2015.

Nous vous signalons la dernière publication de notre collègue Marianne Jakobi, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, membre du Centre d’Histoire « Espaces et Cultures » (CHEC) et chercheuse associée à l’ITEM. L’ouvrage, intitulé Gauguin et Signac. La genèse du titre contemporain, est publié chez CNRS Éditions.

Résumé (extrait) : « Gauguin l’exilé transforme le titre en une énigme sauvage. Il le projette dans l’espace même de la toile et le formule dans la langue de l’autre, en tahitien : l’illisible interroge le visible, le primitif bouscule la modernité, l’art change d’échelle et devient planétaire. Quant à Signac, il emprunte à la musique le principe d’une intitulation par « Opus » qui confère au titre l’abstraction, riche d’avenir, de la « série » : passant de la tradition narrative à la simple numérotation, il parodie le monde industriel pour mieux identifier l’autonomie artistique. »


Cette entrée a été publiée dans Bibliographie, et marquée avec , , , , le par .

À propos Floriane Philippe

Ancienne étudiante en classe préparatoire littéraire (Lycée Montaigne, Bordeaux), titulaire d'une licence en Histoire de l'Art et en Philosophie. Intègre l'École du Louvre en première année de master et obtient le diplôme de Muséologie avec un mémoire sur la "Genèse de la notion de "patrimoine de l'humanité" dans l'Entre-deux-guerres". Intéressée par l'esthétique et la théorie de l'art, les arts du XIXe siècle, les processus de création et l'histoire des idées.