La Porte de l’Enfer – Journée d’études – 18 novembre 2016

Nous attirons votre attention sur la journée d’études organisée par le Musée Rodin à l’occasion de l’exposition « L’Enfer selon Rodin » (18 octobre 2016 – 22 janvier 2017) qui documente la longue genèse de la Porte de l’Enfer, œuvre ultime et inachevée du sculpteur. Organisée par Hélène Pinet et Hélène Zanin, sous la responsabilité de François Blanchetière, conservateur du patrimoine et commissaire de l’exposition, elle a eu lieu dans l’auditorium du musée le 18 novembre 2016.

Programme des communications :

Matinée : Contexte et sources d’inspiration de La Porte de l’Enfer

Modérateur : Amélie Simier, musée Bourdelle.

– Aida Audeh, Hamline University,  » Rodin’s Gate of Hell in Context: Dante and Nineteenth-Century French Art « 

– Claudine Grammont, Musée Matisse de Nice,  » Les dessins noirs de Rodin : statut et diffusion « 

– Sébastien Mullier, CPGE littéraires, lycée Auguste Blanqui, Saint-Ouen,  » Rodin et « le satanique Baudelaire », ou la métaphysique sculptée ? « 

– Christine Lancestremère, Musée Rodin,  » Un répertoire de formes : la documentation iconographique architecturale de Rodin « 

Après-midi : Que montre et que dit La Porte de l’Enfer ?

Modérateur : Claire Barbillon, Université de Poitiers et École du Louvre.

– Olivier Schuwer, Université Paris I-Panthéon Sorbonne,  » « Il n’y a pas de littérature là-dedans » : l’ombre du symbolisme sur La Porte de l’Enfer « 

– Aline Magnien, Laboratoire de recherche des monuments historiques,  » La Porte de l’Enfer ou le portrait de l’âme moderne « 

– Table ouverte : François Blanchetière (dir), Musée Rodin,  » Les recoins de La Porte de l’Enfer « 

– Camille Morineau, AWARE, Archives of Women Artists, Research and Exhibitions,  » Extase et damnation. Résonances de La Porte de l’Enfer dans l’art contemporain « 


Cette entrée a été publiée dans Colloques & Séminaires, et marquée avec , , , , le par .

À propos Floriane Philippe

Ancienne étudiante en classe préparatoire littéraire (Lycée Montaigne, Bordeaux), titulaire d'une licence en Histoire de l'Art et en Philosophie. Intègre l'École du Louvre en première année de master et obtient le diplôme de Muséologie avec un mémoire sur la "Genèse de la notion de "patrimoine de l'humanité" dans l'Entre-deux-guerres". Intéressée par l'esthétique et la théorie de l'art, les arts du XIXe siècle, les processus de création et l'histoire des idées.